Start-up et assos à suivre

Share Voisins : un réseau social de proximité

share voisinsPeut-être avez-vous déjà entendu cette phrase : « Je n’ai pas besoin d’une perceuse. J’ai besoin d’un trou dans un mur ». En tout cas, le site Share Voisins en a fait son cheval de bataille. L’objectif de cette plateforme ? Permettre de trouver rapidement et gratuitement tout type d’objets auprès de voisins d’immeuble ou de quartier, au lieu de les acheter.

Je prête, tu empruntes. Ou l’inverse.

Nous avons tous des objets dans nos placards dont nous nous servons seulement une à deux fois par an. Certains d’entre nous les revendent sur Le Bon Coin afin qu’ils aient une deuxième vie, tandis que d’autres préfèrent les conserver en se disant qu’ils pourraient resservir. Pour ces objets rarement utilisés, Share Voisins est la solution idéale : on les conserve au cas où, mais on maximise leur utilité en les prêtant à des voisins qui en ont besoin. Les personnes sont simplement invitées à solliciter leurs voisins via la plateforme pour trouver l’objet convoité. 15000 utilisateurs ont déjà rejoint le site. D’autant plus que tout est gratuit !

Créée en octobre 2014 par Laëtitia et Kévin, la plateforme est née suite à un mot qu’ils ont laissé dans leur ascenseur : « Chers Voisins, Et si nous partagions des objets entre nous ? ». Le petit mot explicitait les nombreuses raisons pour lesquelles le partage d’objets entre voisins pourrait bénéficier à tous. L’idée a beaucoup séduit dans l’immeuble.

Une plateforme intelligente

Principalement présent dans les grandes villes, l’équipe de Share Voisins a développé un algorithme renforçant la convivialité de la plateforme à plusieurs niveaux. Prenons l’exemple d’un voisin qui recherche une crêpière via le site. Sa demande est prise en compte par le système qui se charge d’envoyer les e-mails aux voisins les plus proches : « Avez-vous une crêpière ? OUI/NON ». Si vous indiquez ne pas en posséder, vous ne serez alors plus jamais contacté pour cet objet ; et ça, c’est appréciable ! Vous pouvez également remplir plus en détails votre profil en précisant les catégories d’objets que vous êtes les plus susceptibles de pouvoir prêter (bricolage, cuisine, sport, jardinage, etc). Dans les zones avec de nombreux inscrits, l’algorithme prend également en compte la distance. Ainsi, lors d’une recherche d’objets, les personnes dans un premier rayon autour de chez vous seront sollicitées, puis éventuellement celles dans un rayon plus élargi. En un mot : la proximité prime !

Ecologique et créateur de lien social

Share Voisins est ce qu’on appelle une plateforme de consommation collaborative. Ce mouvement en plein développement met en relation les particuliers dans le but de consommer différemment et de contourner les systèmes traditionnels de consommation. En maximisant l’utilisation des objets déjà acquis par certains, il s’agit d’une façon de lutter contre la production industrielle inutile et la société de (sur)consommation. Car non, il n’est pas indispensable d’avoir une crêpière, si elle ne vous servira qu’une fois.

 

Certains diront qu’il est triste d’en arriver à passer par le virtuel pour rencontrer ses propres voisins, qu’il est désolant de voir que les personnes n’ont même pas le courage d’aller toquer à la porte pour demander une crêpière ou un appareil à fondue. Mais les temps ont changé, et les modes de pensée et de consommation aussi. Aujourd’hui rares sont les personnes qui connaissent vraiment tous leurs voisins de palier. A une époque où les gens sont de plus en plus méfiants et ferment leur porte à double tour immédiatement après avoir franchi la porte de leur foyer, une plateforme comme Share Voisins permet de retrouver l’ambiance conviviale et l’entraide que connaissaient nos grands-mères. Et puis s’il faut passer par internet pour cela, et bien ce n’est pas grave.

 

Partagez et likez !
Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous aimez notre magazine ? Abonnez-vous !