Vie citoyenne et initiatives solidaires

Des monnaies locales pour une économie réelle

Les monnaies locales se développent progressivement partout en France et ont de solides arguments pour séduire citoyens et entreprises. Décortiquons ensemble ce qui se cache derrière ces monnaies d’un nouveau genre.

 

Nouveaux défis, nouvelles monnaies

Nouveaux défis, nouvelles monnaies

Une alternative monétaire

Complémentaires à la monnaie nationale, les monnaies locales sont créées sous l’impulsion d’associations et sont souvent soutenues par les collectivités locales. Leur utilisation est alors cantonnée à une ville ou à un territoire limité, dans le but de relancer l’économie dans cette zone. Autorisées par le Code monétaire et financier et reconnues juridiquement dans la loi sur l’Economie Sociale et Solidaire de 2014, plus d’une trentaine de monnaies sont actuellement en circulation en France.

Apparues dans les années 1990 dans l’Hexagone, les monnaies locales se présentent sous forme de coupons que l’on pourrait comparer à des billets. Très souvent, la valeur d’un coupon est identique à la valeur de la monnaie nationale. Ainsi, si vous souhaitez obtenir 50 Heol -la monnaie locale du Pays de Brest- cela vous coûtera 50€. Les 50€ que vous versez alimentent alors ce qu’on appelle un fonds de garantie, c’est-à-dire un fonds déposé dans une banque solidaire et qui servira principalement à soutenir des projets s’inscrivant dans l’ESS. Bref, dans quelque chose de concret.

 

Pas de spéculation possible

La monnaie locale est une monnaie avec laquelle on ne peut spéculer. On ne peut pas non plus l’épargner ou la faire fructifier. Loin de nourrir une bulle financière (dont le fonctionnement –en toute franchise- échappe à beaucoup de personnes), de nombreuses monnaies locales vont jusqu’à programmer leur dépréciation en cas de non-utilisation. C’est le principe de la monnaie fondante et c’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle ce genre de monnaies circule rapidement et stimule aussi bien les économies locales. A Villeneuve-sur-Lot par exemple, l’Abeille (c’est le nom de la monnaie !) doit être utilisée dans les six mois, sans quoi le coupon perdra 2% de sa valeur. Il s’agit donc d’une bonne raison de consommer rapidement la monnaie locale dont on dispose.

 

Des intérêts multiples

Populaires en période de crise économique, les monnaies locales ont de nombreux objectifs qui dépassent la simple redynamisation de l’économie et son impact positif sur l’emploi. Une monnaie locale permet ainsi aux citoyens de questionner le fonctionnement de l’économie actuelle en l’envisageant sous un autre angle. En 2013, lors de la mise en circulation de la monnaie locale MIEL en Gironde (Monnaie d’Intérêt Economique Local), l’association affirmait vouloir « donner du sens aux échanges » en permettant aux habitants de se réapproprier l’économie, à leur échelle.

Au niveau social, une monnaie locale permet de renforcer le sentiment d’appartenance des citoyens à leur commune et d’aller davantage au contact des producteurs et commerçants locaux. Le but est ainsi de favoriser les échanges et de lutter contre le renfermement et la solitude dont sont victimes certains habitants.

Enfin, en priorisant les circuits courts et le consommer local, ces monnaies favorisent la réduction de l’impact écologique de notre consommation et sont ainsi de réels piliers du développement durable. De nombreuses associations choisissent d’ailleurs méticuleusement les entreprises qui pourront accepter la monnaie locale comme moyen de paiement. Le bio, le respect de l’environnement ou encore une politique salariale irréprochable sont des critères souvent pris en compte.

 

Dans une économie de plus en plus virtuelle et à l’heure où nous payons encore les conséquences de la spéculation, les monnaies locales sont une action concrète pour le développement de nos territoires et un pas de plus vers un changement de société. Les zones géographiques ayant expérimenté avec succès depuis plusieurs années les monnaies locales pensent d’ailleurs déjà à l’avenir avec la création d’une version électronique qui permettrait ainsi l’échange de sommes plus conséquentes.

Tags: , ,

One Comment

  1. Pingback: Le film "Demain" tient-il ses promesses ? - Libellules Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>