Sur le Web / Vie citoyenne et initiatives solidaires

La Glace et le Ciel

Sans Claude Lorius, il n’y aurait pas de COP 21. Ce glaciologue français est en effet l’un des pionniers qui, dans les années 50, a découvert les prémisses du changement climatique. Luc Jaquet lui consacre un film, un documentaire télévisé lui rend hommage, tandis qu’une plateforme web pédagogique permet de comprendre l’importance de son travail et de ses découvertes.

Le directeur des projets de l’école HETIC, François Pumir (également membre de l’association Wild Touch qui organise le projet plurimédia) a ainsi créé avec quelques étudiants la plateforme pédagogique digitale du projet plurimédia : http://education.laglaceetleciel.com/

 

Claude Lorius -

Claude Lorius –

A travers des passages animés et des interviews de Claude Lorius, cette expérience digitale raconte l’histoire des pionniers glaciologues en Antarctique dans les années 50 dont Claude Lorius, et la découverte des origines du changement climatique. Ce projet a nécessité trois mois de réalisation, récolté 2 Awwwards (trophées digitaux promouvant le talent des web designers) et a reçu le soutien de l’actrice Marion Cotillard, qui doublé la version anglaise.

Des inquiétudes qui commencent à dater

On apprend notamment dans le sixième volet de la plateforme que l’anthropocène, cette nouvelle ère dans laquelle l’homme détruit son environnement et lui-même, a suscité dés le début des inquiétudes. Dès 1819, un comité d’enquête s’inquiète de l’ampleur des rejets toxiques des machines à vapeur. Dès 1842, des associations sont même créées pour prévenir les effets des fumées de charbon, dans des villes industrielles telles que Manchester. Mais les intérêts industriels sont tellement forts que rien n’est entrepris. Déjà.

Plusieurs experts expliquent comment nous en sommes arrivés là et surtout décryptent un certain nombre de clichés dont l’opinion publique est nourrie depuis deux siècles. Par exemple, nous avons l’impression que les énergies fossiles se succèdent dans notre histoire : d’abord le charbon, puis le pétrole, puis le gaz… Mais en fait il n’en est rien : le charbon serait ainsi l’énergie du futur selon certains spécialistes !

L’aspect économique prévaut largement sur les intérêts écologiques

« Aux Etats-Unis, pendant la Seconde guerre mondiale, le gouvernement finance d’importants programmes d’étude sur les maisons solaires. Résultat : au début des années 50, en Floride, près de 8 habitations sur 10 sont équipées de chauffe-eau solaires. Mais très vite, une firme menace les promoteurs immobiliers de ne pas raccorder leurs lotissements s’ils proposent d’autres sources d’énergie que l’électricité dans leurs maisons. Voilà comment s’impose le chauffage électrique dans le pays » nous révèle la plateforme pédagogique.

Aujourd’hui, alors que la COP 21 vient de débuter et qu’une partie des associations écologistes enrage de ne pouvoir manifester, des voix s’élèvent pour dénoncer l’inertie des politiques.

Copyright : TESSON

Copyright : TESSON

Utile pour les enseignants comme pour le grand public

La plateforme pédagogique permet aux enseignants de diffuser des cours en vidéos sur les glaces, les océans, les forêts, la biodiversité, etc, de manière ludique et synthétique. Une mine de connaissances, simples et accessibles, qui permet de comprendre au plus près comment notre planète pâtit des vues à court terme.

Une oeuvre d’utilité publique, aussi belle qu’enrichissante, qui remet les pendules à l’heure et souligne à quel point cette COP 21 DOIT aboutir à un changement majeur, pour que nos enfants puissent vivre normalement sur notre belle planète.

Par ailleurs, le film de Luc Jaquet ne vous laissera pas… de glace. Disponible en DVD.

Partagez et likez !
Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous aimez notre magazine ? Abonnez-vous !