Psycho

Je suis émotive ! Et si c’était positif ?

Les émotifs expriment plus facilement leurs émotions qu’elles soient positives ou négatives. Ils ressentent les choses. Etre émotif : un plaisir ou une souffrance au quotidien ?

émotions

Du positif et du négatif au quotidien !

L’émotivité est simplement la disposition à ressentir fortement les événements. Et selon les personnes, le degré d’émotivité est plus ou moins fort.

Curieusement, l’émotivité est souvent vue à travers ses aspects négatifs. En effet, selon le dictionnaire de l’internaute, l’émotivité serait le « défaut d’une personne qui s’émeut facilement ». D’office, la définition nous parle de défaut. Pourtant, nous allons voir que c’est un trait de personnalité qui peut également s’avérer être positif.

 

Les montagnes russes de l’émotion !

Je suis émotive. Je pleure à la moindre contrariété ou quand je suis émue. Je sursaute au moindre bruit soudain. J’ai beau essayer de montrer que je ne fais pas la gueule, ça se voit tout de suite. Je donne également trop d’importance à de petites choses en imaginant un océan de problèmes devant moi. S’il y a une émotion négative lors d’une soirée, je vais me sentir très mal. Plus stressée car plus affectée par les sentiments négatifs, une remarque d’un proche ou un problème m’affectera beaucoup. Et le stress en découlera. Le problème : je parais vulnérable dans un monde où l’on doit être fort.

Les montagnes russes émotionnelles sont éprouvantes à vivre

Les montagnes russes émotionnelles sont éprouvantes à vivre

Mais ce que l’on oublie souvent, c’est qu’être émotif est aussi une chance ! Plus sensible aux évènements négatifs, je le suis aussi pour les évènements positifs. En effet, une forte émotivité permet d’être plus heureux dans les moments les plus simples. Car j’étale un large sourire au moindre moment heureux. Je saute partout et appelle tout le monde quand j’ai une bonne nouvelle ! C’est un bonheur qui envahit tout mon corps et qui s’exprime fortement. Je ne peux pas faire semblant. Enfin, comme je prends tout à cœur, je peux être remplie de joie lorsqu’on me fait un compliment. Et lorsque l’on m’offre un cadeau, je suis plus que touchée par le geste et remercie infiniment la personne qui me l’a offert.

En bref, je ressens fortement les choses. Lorsque quelque chose se passe, il n’y a plus que cet évènement et les sentiments associés qui existent en ce monde. Jusqu’à ce que je passe à autre chose…

 

Les relations avec les autres quand on est émotif

L’émotif peut voir le non émotif comme quelqu’un de froid, de distant, de lent, qui n’est pas intéressé. Et ce dernier pourra voir l’émotif comme quelqu’un de surexcité, dispersé ou instable.

En tant qu’émotive, je suis très réceptive dans mes relations. Sensibles aux diverses émotions, je suis à l’écoute de celles des autres. Car je ressens et comprends plus facilement toutes les émotions qui m’entourent. Je sais me mettre à la place des autres. C’est donc une grande qualité pour les relations interpersonnelles.  Les recherches montrent également que les émotifs apprécient particulièrement les aspects intimes des relations (parler de ses sentiments)  à l’opposé des cérébraux.  Plus souvent extravertis, ils se considèrent comme chaleureux dans le rapport aux autres. Les rapports humains leur sont très importants. Enfin, ils aiment souvent faire plaisir aux autres. Qualités positives de ce type de personnalité bien trop souvent oubliées…

 

Ne plus subir ses émotions

L’avantage d’être émotif est de vivre les choses à fond. Cependant, si vos émotions tendent vers le négatif plutôt que vers le positif, il faut apprendre à les gérer.

 

Le self control s'apprend avec diverses techniques

Le self control s’apprend avec diverses techniques

Quels sont les risques d’une émotivité trop forte ?

  • Avec une volonté de plaire à tout prix et de faire plaisir aux autres, je peux finir par m’oublier.
  • Subissant fortement les influences de l’entourage, le risque d’irritabilité est plus grand.
  • Mes réactions émotionnelles étant parfois dans l’excès, elles peuvent devenir déconcertantes pour mon entourage.
  • L’émotivité qui peut renforcer mes capacités d’action dans certains cas peut aussi les paralyser ou les réduire. Comme par exemple quand je me sens incapable d’agir, paralysé par la peur. Dans ce cas, comment m’épanouir pleinement ?
  • Dans un projet quelconque, je peux être pleine d’énergie, prise d’un élan surdimensionné. Mais ce trop-plein peut également me mener au surmenage.
  • Je peux me laisser déborder par mes perceptions de l’environnement. Ainsi, je peux avoir des difficultés à prendre du recul et à apprécier l’importance réelle des risques. C’est le cas quand je fais une montagne de petites choses.

Dans ces cas où l’émotivité devient un calvaire du quotidien, il me faut apprendre à apprivoiser mes émotions.

 

Apprendre à gérer ses émotions et non chercher à les supprimer

Apprendre à gérer ses émotions et non chercher à les supprimer

Maitriser son émotivité

Pour ne plus subir ses émotions, il faut apprendre à gérer son émotivité. Pour la maitriser, il faut la comprendre. L’idée est de pouvoir exprimer mes émotions quand je le veux.  Attention, il ne s’agit pas de ne plus les exprimer. Cela serait dangereux. Personnellement, si je n’évacue pas mes émotions, une explosion émotionnelle intérieure entrainerait un infarctus sur le champ. Selon Isabelle Filliozat (psychothérapeute, auteur de Les autres et moi. Comment développer son intelligence sociale. 2009), c’est effectivement quand nous refoulons nos émotions qu’elles nous tyrannisent. Il faudrait donc les identifier mais aussi les exprimer pour ne plus en être victime. Il ne s’agit pas de les faire disparaitre mais d’éviter qu’elles vous rendent incapables d’agir.

Un émotif ressentira toujours les choses le moment venu. Ce qu’il faut, c’est parfois savoir attendre l’atmosphère et/ou les personnes adaptées à l’expression de vos sentiments. Exemple : Vous passez un examen à l’oral. Pas de chance, l’examinateur est infect. Il critique violemment tout votre travail. Vous n’avez qu’une envie : pleurer. Dans ce cas, il faut savoir résister en repérant l’émotion avant qu’elle ne vous envahisse. Bernard Sananès, psychologue (101 bonnes façons d’apprivoiser son émotivité – 2006) donne des conseils intéressants.  Votre but premier doit être de retrouver physiquement votre maitrise. Respirez profondément et détendez vos muscles. En bref, reprenez conscience de votre corps.

La forte émotivité peut provoquer beaucoup de stress

La forte émotivité peut provoquer beaucoup de stress

Vous pouvez également, pendant un court moment, occuper votre esprit avec autre chose que la situation stressante. Pensez à relativiser en repensant aux situations similaires que vous avez surmontées. Demandez-vous quels sont les réels enjeux de cette situation. Et  acceptez la possibilité d’un échec.

Enfin, attendez de sortir de l’entretien pour tout lâcher en appelant votre meilleur ami par exemple. Ainsi, cela empêchera votre émotivité d’être un obstacle dans votre construction personnelle.

 

Trouver un moyen d’évacuer ses émotions hors contexte est également indispensable. L’expression artistique ou la pratique sportive sont des pistes à ne pas négliger. L’écriture, par exemple, peut réduire notre charge émotionnelle. La relaxation et la méditation peuvent également aider. Car la maitrise de soi et donc de ses émotions passe par une meilleure connaissance de soi-même.

 

Les émotifs savent se mettre à la place des autres et les comprennent mieux

Les émotifs savent se mettre à la place des autres et les comprennent mieux

Ressentir sa vie intensément que ce soit en positif ou en négatif est une aventure de tous les jours.   L’émotivité peut devenir un obstacle contraignant au quotidien mais il est important de ne pas oublier son côté positif et bénéfique. Car une émotivité bien gérée peut devenir source de relations de grande qualité avec son entourage.

Bande annonce du film Les émotifs anonymes

Partagez et likez !
Tags: , ,

2 Comments

  1. Pingback: Enfant HPI ou précoce, comment gérer ? - Libellules Magazine

  2. Pingback: Tour d'horizon des émotions positives - Libellules Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous aimez notre magazine ? Abonnez-vous !