Développement personnel

Tour d’horizon des émotions positives

Quand on pense à une émotion positive, deux mots viennent à l’esprit : joie et bonheur. Pourtant le bonheur n’est pas une émotion, mais un sentiment. Et ce que nous appelons le plus souvent « joie » correspond en réalité à toute une gamme d’émotions précises. La chercheuse Barbara Fredrickson s’est penchée sur la question. Petit tour d’horizon de ce qui nous met… en joie !

De la joie à l’émerveillement

Barbara Fredrickson explique dans son ouvrage Love 2.0 que « Les émotions positives ouvrent l’esprit et élargissent la palette des pensées et des actions. Elles engendrent des comportements flexibles, accueillants, créateurs et réceptifs. » De quoi pacifier les relations et trouver de l’inspiration ! La psychologue ajoute que les émotions positives « construisent la force d’âme et influencent la façon de gérer l’adversité ». Autrement dit, plus on ressent d’émotions positives, plus on est apte à faire face aux épreuves de la vie.

joie
Première au palmarès, la joie apparaît lorsque tout se passe exactement selon nos souhaits et attentes, sans que nous ayons besoin de fournir des efforts particuliers pour cela. Elle se caractérise par une sensation d’énergie, de vitalité, et se manifeste souvent par rires, sourires et exclamations. L’enfant qui crie de joie juste parce qu’il peut courir librement en est un bon exemple.
La sérénité est le versant plus « calme », plus intérieur de la joie. C’est une émotion plus profonde et souvent plus durable. La sérénité met notre cerveau au repos : elle élimine les ruminations, l’anxiété. La sérénité survient lorsque nous sommes en paix avec nous-mêmes et avec notre environnement.

joie et sérénité
L’émerveillement quant à lui est lié à nos sens : devant un paysage, une œuvre d’art (quel que soit l’art), une prouesse, une démonstration brillante que nous entendons… Il surgit lorsque nous nous sentons humbles face à quelque chose de plus grand de nous, et se trouve lié à l’admiration.
L’inspiration possède la faculté de booster nos actions, de nous rendre créatifs et productifs. Les artistes de plaignent souvent d’en manquer… ! Comme son homonyme du domaine respiratoire, l’inspiration est ce moment où nous faisons nôtre quelque chose d’extérieur – l’air, l’air du temps, une personne, un vécu… – pour le transformer et l’exprimer à l’aune de notre vision du monde. Il s’agit d’un instant intense, d’ébullition, qui nous met parfaitement en phase avec à la fois notre environnement et notre monde intérieur.

joie et inspiration
L’espoir nous porte face à une situation difficile ou problématique, nous donne à penser que les choses vont s’arranger. De ce fait il nous incite, là encore, à être créatifs pour imaginer les solutions. Si l’on a perdu espoir, on ne fait plus rien pour changer les choses qui nous rendent malheureux. C’est pourquoi la sagesse populaire clame « tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir », car il est un moteur essentiel à la poursuite de nos vies.
La gratitude est une autre émotion positive qui survient lorsque nous recevons quelque chose comme un cadeau, le plus souvent inattendu : une attention, un sourire, une jolie surprise, une journée de beau temps… Ou même des choses infimes telles qu’une brise parfumée, un rayon de soleil, voir son enfant en bonne santé et se souvenir que ce n’est pas donné à tout le monde. Le fait d’éprouver au quotidien de la gratitude est l’une des portes du bonheur, car elle permet de savoir profiter de ce que l’on a, de ce que l’on est, sans chercher à avoir/être plus ou mieux.

joie et gratitude
L’intérêt, quant à lui, s’éveille lorsque l’on découvre une nouveauté qui nous plaît. Ce peut être un savoir inconnu, une personne, un endroit… Cette nouveauté nous stimule et nous donne envie d’approfondir notre connaissance du sujet ou domaine. Il s’agit donc là aussi d’un moteur puissant pour nous réaliser.

joie et intérêt
La fierté se ressent lorsque nous-même ou quelqu’un que nous apprécions beaucoup (nos enfants, nos parents, nos amis) réalise une action prouvant notre/sa compétence. L’accomplissement d’un objectif est source de fierté car cela implique la mise en œuvre de nombreuses compétences. C’est un excellent booster pour la confiance en soi, laquelle ouvre bien des portes. A ne pas confondre avec l’orgueil, qui consiste à se croire supérieur aux autres et à vouloir leur imposer notre point de vue.
La plus noble des émotions positives
Barbara Fredrickson met en évidence le fait que l’amour contient toutes les autres émotions positives que nous venons d’évoquer, en particulier lorsqu’on l’éprouve pour une autre personne.

joie et amour
En effet, l’amour est à la fois une émotion et un sentiment. Ce sentiment peut engendrer de la gratitude, de l’émerveillement, de la fierté, de la joie, etc. Mais la somme de toutes ces émotions en engendre une autre, puissante, apte à tout transcender et dépasser : l’amour. Elle se définit comme une « expérience émotive complexe », voire la plus complexe, selon Michelle Larivey, psychologue, auteur de La puissance des émotions (2002, Les éditions de l’homme).

photogramme_000029
L’amour est, comme toutes les autres émotions, dites positives et négatives, lié à un comportement et à un ressenti physique. Les émotions sont en effet intimement liées au corps. Le fait de ressentir souvent des émotions dites positives a ainsi un impact sur notre santé, qui s’en trouve améliorée et renforcée. Les biochimistes ont ainsi amplement démontré les effets stimulants et revitalisants de l’amour : diminution de la faim et du sommeil, stimulation cérébrale, par la production d’amphétamines, notamment.

joie
Cultiver la joie et les autres émotions positives permet donc non seulement de se sentir bien, mais aussi d’être créatif, productif, résistant, en meilleure santé, flexible et donc plus apte à bien gérer les situations, etc. Un cercle vertueux se met alors en place, car plus on est en phase avec nos capacités et compétences, plus on ressent d’émotions positives. Le bonheur n’est donc pas une absence d’émotions négatives – lesquelles sont nécessaires et font partie intégrante de la vie et de notre développement – mais une vie placée principalement sous l’égide des émotions positives. Apprendre à les identifier et à les savourer, voire à les provoquer, est donc le chemin le plus sûr pour une vie épanouie.

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>