Livres

Changez votre futur par les ouvertures temporelles

Une promesse scientifico-ésotérique bien trouble

double temporel
Comme tout le monde j’aimerais maîtriser mon destin et faire de ma vie un perpétuel enchantement. Tout ouvrage qui, de près ou de loin, semble pouvoir m’aider dans cette quête reçoit donc d’emblée mon intérêt. Il est rare, hélas, que celui-ci perdure au-delà de quelques chapitres, et ce livre n’a pas fait exception à la règle.

Lucile et Jean Pierre Garnier Malet ne sont pas des olibrius qui construisent des soucoupes volantes dans leur jardin, loin s’en faut. Monsieur Garnier est un physicien titulaire d’un doctorat de mécanique des fluides, s’il vous plaît. Fondateur de la théorie du dédoublement du temps, ses connaissances en physique n’ont rien de farfelu. Pourtant, à la lecture de « Changez votre futur par les ouvertures temporelles« , je ne peux que rester sceptique, voire circonspecte, face à ses explications et démonstrations, qui tendent à prouver que nous serions capables d’agir sur notre futur (mais aussi notre passé) en nous glissant sciemment et intelligemment dans les interstices du temps.temps

Nous avons tous fait l’expérience de la relativité du temps (une heure chez le dentiste n’équivaut pas à une heure devant notre film préféré), et Einstein en a fait la preuve. Il n’y a donc rien à redire sur le principe de base de la théorie, à savoir que le temps subit des accélérations dont nous ne sommes pas conscients (pour une démonstration fictionnelle magistrale, je vous invite à voir Interstellar). Pour le reste en revanche…

 

Interstellar
L’idée principale des auteurs est que nous avons un double qui vit dans notre futur, qui vient nous rendre visite très régulièrement, avec lequel nous communiquons, et dans ce dialogue se dessine et se décide ce que nous allons vivre… ou pas. En gros nous ne ferions qu’actualiser dans notre présent un futur potentiel (parmi tant d’autres), dont nous avons une connaissance inconsciente, via notre double, ce messager. Le postulat des auteurs est donc de dire que si nous communiquons bien avec ce double, en lui disant exactement ce que nous voulons, alors il va aménager notre futur en fonction de nos désirs, et nous n’aurons plus qu’à actualiser une seule potentialité dans notre présent (celle que nous aurons choisie, donc). En revanche si l’on ignore ce double, on le laisse piocher dans la myriade de pensées, désirs contradictoires, défenses inconscientes et autres salmigondis psychiques, et il fait alors n’importe quoi. Notre vie n’est alors qu’une suite de malheurs.

ouverture temporelle
Les auteurs préconisent essentiellement de nous adresser à notre double juste avant de dormir, puisque c’est durant le sommeil que l’essentiel de ces dialogues intangibles auraient lieu. Ils ne précisent volontairement pas l’essence de ce « double », qui, sommairement, semble être notre âme ou quelque chose d’approchant.

double

Outre que, comme beaucoup de scientifiques hélas, les auteurs ne savent pas s’exprimer assez clairement – et la lecture est alors souvent aussi ardue que peu satisfaisante -, leurs explications ont quelque chose d’inachevé, de superficiel, qui laisse en proie au désarroi car on sent bien que tout cela manque de solidité.

 

Mais le plus dérangeant est sans doute la promotion des stages proposés par les auteurs, qui suinte tout au long de l’ouvrage de manière à peine estompée. Ils décrivent en effet les résultats spectaculaires obtenus sur les participants à leur formation, ce qui est une façon détournée d’appeler à en faire autant, et ce d’autant plus qu’ils nous épouvantent toutes les trois pages des milles et uns dangers qui nous guettent si nous n’entrons pas dérechef en communication avec ce fameux double qui se promène dans notre futur. Mais pour bien y arriver, naturellement, mieux vaut suivre leur formation…

double

Une belle arnaque donc, à mes yeux, que ce bouquin pseudo scientifique.

 

Crédit photo : Pixabay et Flickr
Tags: , ,

3 Comments

  1. Pour en revenir au destin, nous pouvons le maîtriser, mais il faut travailler sur nos tendances profondes, sur nos croyances à notre propos, sur notre vision de la vie, sur nos valeurs.

  2. Comme il est dit: « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ». Ces auteurs, bien qu’ils y croient, n’ont pas dû tester la chose et ont du mal à concevoir ce qu’ils avancent et ne peuvent le mettre en mots. J’y crois aussi. Je ne l’appelle pas double, mais Moi supérieur,âme, entité, etc.,Bien que je m’y entraîne, j’ai du mal à communiquer avec mon autre Moi et je vois bien avec mes rêves qu’il pêche tout et n’importe quoi dans mes pensées, réactions, ressentis de la journée. Il y a moyen de contrôler tout cela, mais j’ai un mal fou à le faire. Je fais l’effort de contrôler mes pensées, d’abord le flot, puis les pensées négatives.
    Pour en revenir au destin, nous pouvons le maîtriser, mais il faut trava

    • Contrôler nos pensées semble en effet primordial, mais quel exercice difficile ! La méditation aide bien en ce sens. Vous serez certainement intéressée par l’article « Changer de vie, commment, pourquoi ? » et surtout la vidéo associée qui indique une méthode pour remplacer les pensées négatives inconscientes par des pensées constructives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>