Livres

Les prédictions d’une vieille indienne, No-Eyes

L’envol du Phénix est un livre paru en 1984, annonçant de grandes difficultés pour l’ensemble de l’humanité. Il est d’autant plus intéressant à lire 30 ans plus tard, car on constate qu’une bonne partie des prédictions s’est avérée juste.

L’auteur de l’ouvrage est une américaine, Mary, qui se fait appeler Summer Rain (pluie d’été). Sa rencontre avec une vieille indienne visionnaire, au cœur des montagnes Rocheuses (USA), dans les années 80, est le point de départ d’une initiation qui durera deux ans. Les prédictions de la guérisseuse y prennent une large place.

prophétie
Le livre présente les différentes prophéties de No-Eyes (Sans Yeux), l’indienne aveugle capable de préparer des potions comme de voyager dans le temps, sous une forme éthérique. Mais il ne s’agit pas d’un simple recueil de prédictions car la relation entre les deux femmes, les blocages et les réticences de l’auteur, y sont également longuement narrées. Pas évident en effet d’entendre sans sourciller les horreurs décrites par la vieille femme… Pour prouver à son élève qu’elle ne délire pas, l’indienne emmène régulièrement Summer Rain dans des voyages astraux, où le futur se présente de manière très concrète.

 
Pour apprécier l’ouvrage, il est nécessaire de partir du principe que les sorties hors du corps sont possibles, que le temps est relatif, que la Terre est une entité vivante, et qu’une partie du futur est en quelque sorte écrite. Autant de postulats qui vont de soi pour ceux qui pratiquent une spiritualité de type New Age, mais qui paraitront bien farfelus aux esprits purement cartésiens.

 
Quoi qu’il en soit, que l’on croit ou non dans la réincarnation et les voyages dans d’autres dimensions du temps, il est intéressant d’observer les prédictions présentées dans l’ouvrage et de les analyser 30 ans plus tard. Ceci afin de vérifier s’il s’agit ou non d’élucubrations.

 
Et force est de constater que le bilan est pour le moins troublant, bien que toutes les prophéties de la vieille indienne ne soient pas devenues réalité (mais aucune date n’étant donnée, il se peut qu’elles soient encore à venir ?). La crise financière et immobilière de 2008, le terrorisme de plus en plus présent, les interventions en Afghanistan et en Irak, l’augmentation de la criminalité des « cols blancs », mais aussi les tremblements de terre comme celui du Népal ou la catastrophe de Fukushima, ou encore le phénomène des immenses trous qui se forment un peu partout, y sont présentés. Pas toujours de manière directe, mais les prédictions sont suffisamment précises pour qu’on fasse l’association immédiate avec ces événements.

 
Resteraient donc à venir des révoltes de masse (ce qui, d’un point de vue purement rationnel, ne semble pas exclu), l’implosion des gouvernements suite à ces révoltes et à des grèves de grande ampleur, mais aussi de graves problèmes avec le nucléaire. L’annonce, hier, du premier essai par la Corée du Nord de l’arme nucléaire, et les réactions que cela suscite sur le plan international, laisse songeur…

 
La bonne nouvelle, c’est que No-Eyes prévoyait également, après tous ces soubresauts (que je ne détaille pas ici de manière exhaustive), l’avènement d’un monde réellement prometteur. Un monde sans violence, où les peuples se gouverneraient eux-mêmes, où les inégalités auraient disparu, et où l’humain aurait retrouvé une relation saine et aimante à la Terre (et aux animaux). Un tableau idyllique qui ressemble fort à ce dont nous sommes si nombreux à rêver.

 

 

Tags: ,

3 Comments

  1. Bonjour,
    Découvrir Mary Summer Rain nous plongeant magnifiquement dans l’Univers de No Eyes impossible à oublier surtout qu’au-delà de cette Gigantesque Initiation, Mary reste avant tout très humaine. Une oeuvre hors du commun.

  2. Les 4 principaux livres de Mary Summer Rain sont stupéfa

  3. Quattre says:

    Très chère bonne, il faut que je me procure cet ouvrage au plus tôt! Je n’oublie pas que je dois lire ton début/ raconter exhaustivement mon 30 janvier, mais que veux-tu, un bac blanc m’est tombé dessus. priorités, priorités, pfff. Peut-être s’appellera-t-on ce week end autour d’une bouteille de vin (chacune)?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>