Entre copines

Comment optimiser son homme ?

Chères copines hétéros, voici un article qui ne va pas brosser dans le sens du poil nos amis les hommes, autant le dire de suite. Mais ce n’est pas bien grave puisque, des poils, ils en ont bien plus que nous et s’en occupent avec soin.

L’homme, une étagère comme les autres

tool-145376__180

Un homme, finalement, c’est un peu comme une étagère Ikéa : c’est livré en kit, avec un mode d’emploi plus que rudimentaire. La preuve ? Nos amis les masculins décryptent bien mieux que nous ce langage ésotérique, comme quoi il est adapté spécialement pour eux. Donc, une des façons de bien optimiser un homme, c’est de le traiter comme un meuble à monter soi-même : avec circonspection et l’aide d’un congénère. Un frère ou un père, voire un cousin, remplit généralement bien ce rôle.

Il vous traduira le langage homme bien mieux que Google Traduction, et sera même capable de décoder le langage non verbal. Ainsi, de manière infaillible, il saura vous dire qu’un homme vautré sur le canapé devant un match, avec un paquet de biscuits ou de cacahuètes à la main, est foncièrement inapte à passer l’aspirateur. Ce que vous auriez eu bien du mal à comprendre si vous vous étiez contentée de ses « grumpfh » répétitifs face à vos questions.

traduire l'homme

Contrairement à l’étagère bien montée, l’homme est mobile. On ne s’en sert donc pas pour stocker des livres ou de jolis bibelots, mais des informations, comme par exemple « penser à aller chercher Jules à l’école » ou encore « se souvenir que la Femme n’est pas incassable ». Cependant, sachez que la capacité de stockage d’informations de l’Homme n’est pas aussi performante que celle d’un ordinateur. Il peut avoir la donnée sélective. J’en connais qui sont incapables de mémoriser une date anniversaire, malgré le plugin « Evénements » scotché sur le frigo sous la forme d’un Post-it jaune fluo. Pour bien optimiser votre Homme, gardez donc à l’esprit que la sélection des informations à lui faire intégrer est primordiale : jamais plus d’une à la fois, jamais s’il a le ventre vide, et jamais si cela ne le concerne pas directement. Ainsi, l’Homme s’avère très performant pour conserver une info datant d’il y a quinze ans, à savoir le jour où il a battu son propre record de pizzas taille XXL à avaler en une heure, ou celui où il vous a déclaré sa flamme (oui, sous ses airs d’étagère, l’homme est sentimental). En revanche, il y a de fortes chances pour qu’il oublie instantanément une information du type « ma mère vient passer le weekend avec nous ». Mystères de l’ingénierie masculine…

L’homme, mieux qu’un couteau suisse

Certains outils s’avèrent très pratiques, comme une lime à ongle, un porte-clefs ou encore un smartphone. L’ancestral couteau suisse fait partie du top 5 de la Femme débrouillarde, toujours prête à ouvrir une bouteille de vin lors d’un pique-nique improvisé ou à ouvrir une boîte de conserve trouvée dans un vieux placard, après la fin du monde. Mais il y a encore mieux que le couteau suisse : il y a l’Homme.

homme couteau suisse

En effet, un homme optimisé est capable de rendre un nombre incalculable de services, y compris ouvrir une bouteille de vin ou une boîte de conserve. Il peut aussi servir de bouillotte, d’animateur playmobil auprès des enfants (précieux les weekends où vous avez prévu de regarder l’intégrale de Game of Thrones), de barre télescopique pour attraper ce qui est hors de votre portée (l’Homme est souvent plus grand que vous), de monte-charge (l’Homme est souvent plus fort que vous), de jeu vidéo (l’Homme conduit souvent plus vite que vous), de Prozac Et de Lybrido (le viagra au féminin si contesté), voire même de coach perso plus efficace qu’une appli : pour lui plaire, on s’astreint à garder un corps de rêve (ou pas).

homme en kit

Enfin, l’Homme optimisé est une source intarissable de développement de l’intelligence et de qualités essentielles telles que la patience et la tolérance, bien plus que le traité en douze tomes d’un philosophe grec sur l’art de composer avec autrui. L’avantage majeur de cet outil multifonction est qu’il prend relativement peu de place, comparé à tout ce qu’il faudrait stocker chez soi pour obtenir la même chose, et reste durant toute sa durée de vie customisable à volonté. Le nombre de fonctionnalités peut s’étendre quasiment à l’infini, pour peu qu’on sache s’y prendre.

Comment optimiser son homme ?

Maintenant que vous voilà toute frétillante à l’idée de faire usage de ce somptueux joujou, passons aux choses sérieuses. Comme nous l’avons vu, au départ, l’homme est assez rudimentaire, à peine plus utile qu’une étagère suédoise (sauf si vous souffrez d’anuptaphobie, auquel cas vous devriez aller voir un psy). Pour l’optimiser pleinement et le rendre aussi indispensable qu’un sac à main, vous allez devoir suivre les étapes suivantes :

  • Ne jamais, jamais, jamais, jamais, laisser penser à l’Homme que vous pouvez vous débrouiller toute seule pour les tâches qui vous rebutent. Par exemple, même si vous êtes tout à fait capable de changer une roue ou une ampoule, faites comme si cela relevait pour vous d’une énigme à trente inconnues, que même Einstein aurait été incapable de résoudre.

hand-457335__180

  • Flatter l’instinct de chevalier qui sommeille en tout homme qui a trouvé sa princesse. Car si vous connaissez un peu l’Histoire de France et que vous avez lu Marguerite de Navarre, vous savez que les princesses n’attendaient en aucun cas le prince charmant (Disney était nul en Histoire de France), mais bien le preux chevalier. Or le rôle du chevalier, en dehors de guerroyer sans cesse (ce que l’Homme continue à faire sous une forme plus policée, au bureau ou au PMU), est de présenter ses hommages à la gente dame, en faisant acte de bravoure et serment de fidélité. Or sortir les poubelles l’hiver après 18h, avouons-le, c’est un acte de bravoure. Reconnaissez-le et l’Homme sera heureux de renouveler, pour vos beaux yeux, un tel exploit. Pour ce qui est du serment de fidélité, nous vous invitons à revenir bientôt sur www.libellulemagazine.net lire un article sur le sujet.

knight-930817__180

  • Ne subodorez rien. Contrairement à la Femme qui a tendance à couper ses cheveux fraîchement brushés en quatre, l’Homme évite les sous-entendus, qu’il maîtrise assez mal (les vôtres aussi, donc). S’il vous dit qu’il n’a pas envie de partir en weekend à Londres, c’est qu’il n’a pas envie de partir en weekend à Londres, point barre. Pas qu’il ne vous aime plus, ni qu’il a une maîtresse à Londres que vous risqueriez de croiser, ni que votre nouvelle coupe de cheveux lui déplaît. Proposez-lui Lisbonne ou Reims, pour voir.
  • Partez du principe que son capital « mots par jour » est très inférieur au vôtre. Au minimum, vous en prononcez 546 de plus que l’Homme et cette différence peut aller jusqu’à 46.000 mots par jour. Ce qui veut dire que si votre homme n’est pas un grand bavard, vous allez vite le saouler, et que votre opération « optimisation » sera vouée à l’échec, à plus ou moins long terme.

 

  • Procédez par petites touches. L’homme, malgré les apparences, est un être fragile qu’un rien peut déstabiliser. Et contrairement à une étagère Ikéa, il ne se remplace pas facilement. Vous aurez donc à coeur de choisir avec parcimonie les périodes d’optimisation. Les sessions ne doivent être ni intensives, ni trop rapprochées. La dose de deux journées par mois espacées d’une quinzaine semble la posologie adéquate. Ainsi si vous décidez de faire de votre homme un accessoire de massage avec programme automatique tous les samedis soirs, commencez par évoquer les conséquences positives sur votre humeur lors de la première session, évoquez les résultats obtenus sur vos copines ayant passé ce stade d’optimisation de leur mari lors de la seconde session, proposez une formation lors de la troisième, insistez lors d’une quatrième, savourez la mise en pratique à la cinquième session, et renouvelez les étapes 3 à 5 jusqu’à ce que le massage du samedi soir soit devenu une fonction intégrée automatique.
  • Intégrez un logiciel de récompense. L’optimisation de l’homme passe aussi par la systématisation du principe de récompense. En effet, les progrès ne seront durables que si vous soulignez leur caractère positif. C’est un peu le même principe qu’en éducation : on félicite l’enfant pour renforcer son comportement positif. Sauf que chez l’homme, le compliment ne suffira pas. Apprenez à diversifier vos récompenses pour les rendre attractives : tarte tatin, nuisette de soie, prise en main des comptes communs, anniversaire surprise ou billets au Stade de France seront vécus comme des encouragements sur la voie de l’optimisation.

récompenser l'homme

  • Ne soyez pas trop ambitieuse. L’homme est certes tout à fait optimisable, jusqu’à devenir un véritable compagnon de route très agréable, mais vous n’en ferez jamais un pur produit de votre tendance Pygmalion. Il restera, malgré votre ingéniosité, un être capable de pourrir vos nuits par ses ronflements, une créature déconcertante devant certains appareils ménagers, un individu bruyant devant certaines retransmissions de match, voire même un mec troublant dont il vous sera impossible d’anticiper toutes les réactions. C’est un effet un modèle hybride dont le fonctionnement n’est pas encore totalement élucidé.

homme gourmandise

Cependant, le jeu en vaut la chandelle. Un homme bien optimisé, c’est un peu comme un parc d’attractions : une aventure palpitante, pleine de surprises, d’émotions fortes et de gourmandises. A tel point qu’on en redemande, et qu’on se dit, la larme à l’oeil et le coeur en chamallow, « c’est donc ça, l’amour ? ».

Tags: , ,

2 Comments

  1. D’accord;utilisez le raisonnablement avec des récompenses nécessairement attribuées.L’homme est tellement faible et sensible au charme de la beauté et d’un sourire.
    René (De Chateaubriand )ne résistait pas:
    « Je voyais une femme inconnue et les miracles de son sourire! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>