Ailleurs

El Niǹo met l’Ethiopie à genoux

Pour ceux qui ont dépassé les 40 ans, l’Ethiopie reste ce pays en proie à la famine, sur lequel on faisait des blagues idiotes dans les années 80. Mais l’histoire hélas se répète et en 2016 ce sont 10 millions d’éthiopiens qui ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence, à cause d’El Nino.
sécheresse

El Nino ruine les récoltes

Le phénomène El Niǹo, responsable d’une année 2015 exceptionnellement chaude, a durement frappé l’Afrique de l’Est en général et l’Ethiopie en particulier. Une sécheresse d’une ampleur inégalée depuis 50 ans. La saison des pluies, qui apporte 85 % des ressources en eau du pays, s’est avérée quasiment inexistante. Les cultures ont péri puis ce qu’il en restait a été emporté par des pluies trop tardives et trop violentes. Les 90 millions d’éthiopiens, au second rang démographique du continent, voient revenir le spectre de la famine vécue en 1984.

D’après l’ONG Save The Children, il faudrait 1,4 milliard de dollars pour répondre à l’urgence de cette crise alimentaire. L’Ethiopie a déjà puisé 381 millions de dollars dans son budget et a commencé à distribuer l’aide alimentaire d’urgence dans certaines régions touchées de plein fouet par la sécheresse.
Mais l’aide attendue tarde à venir.
Demedawe Lolu, agriculteur : »L’aide que nous avons reçu n’est pas suffisante pour nourrir les 8 membres de la famille pendant 15 jours. Nous sommes déjà exposés à la famine. A moins que le gouvernement ne prenne des mesures supplémentaires pour faire face à la situation et distribue de l’aide, nous allons finir par être affamés et mourir de faim. »
Selon le chef de l’ONU, la communauté internationale doit se tenir aux côtés du peuple d’Ethiopie en ce moment difficile.
Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé fin janvier les bailleurs de fonds à aider le gouvernement et le peuple éthiopiens à affronter les conséquences du phénomène météorologique El Niño. « La population de ce beau pays affronte la pire sécheresse en trente ans. L’ampleur de la crise est trop importante pour un seul gouvernement. L’impact d’El Niño est imprévisible, mais les experts disent qu’il est probable qu’il affecte la sécurité alimentaire pour les deux prochaines années », a-t-il ajouté. L’ONU, à travers le Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF), a octroyé 25 millions de dollars en 2015. Mais cela reste insuffisant. « Sans ressources supplémentaires, le secteur alimentaire prévoit une interruption totale de la chaîne d’approvisionnement dans quelques mois, » met en garde le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU.

La sécheresse sévère qui frappe le pays provoque des déplacements de population affectant la fréquentation des enfants à l’école et pouvant déclencher des conflits locaux. Certaines parties du pays sont plus ou moins sévèrement touchées, mais c’est l’Éthiopie tout entière qui souffre de la situation.

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>