Psycho

Couple : quand rien ne va plus, partir ou rester ?

Les années passent… Vous êtes ensemble depuis longtemps, la routine s’installe et la passion finit par diminuer. Les disputes, c’est tous les jours. Parfois, vous doutez. Vous vous demandez si vous avez choisi la bonne personne et ne souhaitez qu’une chose : quitter votre conjoint. Et le lendemain, vous vous dites que finalement tout ne va pas si mal. Alors, partir ou rester ?

couple

Faire le point sur la situation de votre couple

La séparation peut être une bonne chose mais elle peut aussi être une erreur. C’est pourquoi il est important de faire le point.

Si certains sont dans une lutte permanente à la maison où les conflits sont rois, d’autres acceptent les conflits comme un moteur pour apprendre de l’autre.

 

Ne pas partir sur un coup de tête

Pour Camille Rochet, psychologue et thérapeute de couple, on se situe souvent dans le va et vient entre « je dois partir et je dois rester ». Mais parfois, il s’agit simplement de traverser une crise. Ne partez pas sur un coup de tête car les crises sont normales. Il faut comprendre ce qui se joue. On sort souvent beaucoup plus fort de ces crises quand les problèmes ont été surmontés.

C. Rochet explique que les émotions sont souvent plus fortes que nous pendant une crise. Ce n’est donc surtout pas le moment de prendre une décision définitive.

« Dans la crise on est manipulé et surtout envahi par des émotions qui sont plus fortes que nous et qui du coup provoquent en nous des idées dont on ne nous sommes pas réellement maître ».

Par ailleurs, Alain Badiou, philosophe, interviewé par Sciences Humaines, nous explique que beaucoup de personne laisse tomber leur couple dès la première crise. Cependant, en faisant face « étape par étape, la construction de la vie à deux constitue un apprentissage fondamental et un élargissement considérable de l’horizon de la vie humaine ». Car l’amour est à la base de l’apprentissage de la différence de l’autre.

Ne prenez donc aucune décision sur un coup de tête et attendez de prendre du recul. Si vous partez pour les mauvaises raisons, votre décision vous soulagera sur le moment mais sur le long terme, il en sera tout autre. Partir ou rester demande une réflexion approfondie.

Chaque situation est différente. Et c’est donc votre situation personnelle qu’il est important de comprendre.

couple

Posez-vous les bonnes questions

Tout d’abord, demandez-vous pourquoi vous voulez quitter votre conjoint. On est souvent perdu entre l’envie d’en finir avec une histoire et l’envie de sauver le couple. C’est pourquoi il faut vraiment se demander quelles sont les raisons de la rupture. Que vous choisissiez de partir ou rester, les conséquences seront certainement plus importantes que vous ne l’imaginez.

Pouvez-vous y remédier et trouver une solution ? Ne prenez pas de décisions hâtives et prenez le temps de répondre à cette question.

Puis demandez-vous simplement si vous aimez votre conjoint. Seriez-vous plus heureux sans lui ? Que vous apporte cette vie en couple ou que perdez-vous dans cette vie à deux? Vous pouvez également vous demander si vous appréciez d’être seul avec votre conjoint.

Par ailleurs, certaines personnes associent leur mal-être au couple alors que la source est personnelle. C’est pourquoi il est indispensable de se demander si ce n’est pas nous qui allons mal car si c’est le cas, la rupture ne réglera rien, bien au contraire.

couple partir

Enfin, avez-vous des ressentiments non exprimés? Si vous en voulez par exemple à votre conjoint pour une importante décision qu’il a prise sans vous mais que vous refoulez vos sentiments, il est temps de crever l’abcès. Les ressentiments sur une situation peuvent gâcher la vie de couple. Il faut donc aborder le problème. Dans ce cas, la question de partir ou rester ne se pose pas véritablement : ce n’est pas

Pensez que vous pouvez également voir un conseiller conjugal ou un psy qui vous aidera à faire le point.

 

Lorsqu’il n’y a plus d’issue

Autrefois, les couples ne se séparaient pas car le divorce était très peu courant. Nous nous installions avec notre conjoint à vie, pour le meilleur et pour le pire. A la fois, cela nous permettait de faire face à des crises qui aujourd’hui aboutiraient sur une rupture. Néanmoins, cela enfermait tragiquement des personnes dans une situation dont elles ne pouvaient pas sortir. Les femmes par exemple, lorsqu’elles ne travaillaient pas, étaient dépendantes financièrement de leur conjoint et la rupture était inenvisageable. Elles n’avaient d’autre choix que de rester. Heureusement, aujourd’hui, nous avons plus de possibilités de refaire notre vie et reconstruire de nouveaux repères si nous sommes malheureux dans notre couple.

couple partir ou rester

Après des années de vie commune, si le conflit est là et que personne ne parvient à s’épanouir malgré les tentatives,  la séparation peut apparaître comme la solution. Car il ne s’agit pas de s’enfermer dans une situation où tout le monde est malheureux. Si vous ne supportez plus la présence de votre conjoint et sentez que vous « subissez » au quotidien, il est peut-être temps de se séparer.

Certains restent malgré tout.

–  Par peur de la solitude, surtout pour les personnes qui ont été mal aimées dans leur enfance ou qui ont la sensation d’avoir été abandonnées. Elles redoutent donc l’angoisse liée à ce vide.

–  Pour les enfants. Si c’est votre cas, demandez-vous comment est l’atmosphère à la maison. Car si la tension est permanente et palpable, vous enfants ne seront-ils pas plus épanouis une fois que vous serez séparés plutôt que dans une ambiance négative permanente ?

–  Par peur du regard de l’autre. Que vont penser la famille et les amis ? Un sentiment de honte peut s’emparer de vous. Pourtant, gardez en tête que c’est votre choix et que personne n’a à vous juger là-dessus.

Partir ou rester, une décision toujours difficile.

Il y a des moments où l’on se doit de partir. Si vous êtes sûr de vous, alors ne restez pas. Parfois, suite à un déclic, on prend conscience qu’il est temps de partir et de se reconstruire. Sophie Cadalen, psychanalyste, explique dans le magazine psychologie :

«Souvent, le déclic n’a pas lieu sur un terrain vierge, la rupture se préparait depuis des mois, voire des années, inconsciemment, quand, soudain, la pulsion de vie l’emporte sur l’instinct de conservation qui poussait à l’immobilisme. Ce qui paraissait surhumain devient limpide, il faut partir. » 

couple partir ou rester

Enfin, si vous êtes en danger physique, ne restez pas. C’est aussi le cas pour les violences psychiques. Il faut sortir du cercle vicieux. Il n’y a pas de situation plus difficile que de se séparer lorsque l’on est victime de violence. C’est pourtant là qu’il n’y a plus aucun doute à avoir: il faut quitter son conjoint.

Si vous êtes toujours dans le doute, peut-être pourriez-vous tenter une rupture provisoire. En sortant du conflit et avec du recul, vous pourriez y voir plus clair. Cela peut être un moyen de trouver une issue au couple ou de se décider à se séparer

 

Il n’y a que vous qui pouvez savoir si vous devez partir ou rester. Sauf cas de violence, le point fondamental est réellement de ne pas se séparer sur un coup de tête que vous regretteriez. Ensuite, ce sera votre réflexion personnelle qui vous permettra de savoir quoi faire…


Partagez et likez !
Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous aimez notre magazine ? Abonnez-vous !