Non classé

Conflit : elle découpe à la scie sa collègue de travail

Ce fait divers de la fin mai m’a fait travailler le thème « les autres et notre place dans une équipe », par l’analyse astrologique.

conflit

La maison VII, ce sont les autres en général (face à l’Ascendant) et nos partenaires dans la vie privée, professionnelle ou sociale. Dans ce cas précis, ce sont des collègues de travail.
Maison VII= Les autres= Une équipe, un groupe de travail qui œuvre pour atteindre un objectif commun à travers une interaction et une synergie des compétences et des idées.

Travail en équipe : les règles du jeu … et du  » je  »
Le « je », c’est l’Ascendant et dans la maison VII, nous pouvons trouver les accords ou désaccords : les alliances et compromis, les ennemis déclarés ou du moins toute personne s’opposant ouvertement à nous, et les procès.

Au travail, si nous choisissons la plupart du temps notre métier, voire l’entreprise dans laquelle nous exerçons, nous ne choisissons pas nos collègues de travail, nos responsables hiérarchiques ou collaborateurs, nos subalternes. Et pourtant, il est central de savoir composer avec la réalité de notre environnement, quand cela est possible.
Chacun a des qualités que les autres n’ont pas. Ceci n’attribue à personne de position dominante unique ou permanente. Et pourtant, les conflits de territoire et interpersonnels (affrontement entre des intérêts, des valeurs, des actes ou des procédures) sont nombreux avec des compétitions entre les membres. Une idée s’opposant à une autre, il peut y avoir un désaccord sans qu’il y ait de conflit. Mais quand cela tourne au conflit ! Dans ce cas précis, leurs relations étaient exécrables.

Le conflit, en fonction de sa nature n’est pas forcément mauvais, car il va parfois permettre de faire émerger des non-dits et de faire sortir des émotions, de dire tout haut ce que l’on pense tout bas. Ceci à condition qu’il soit maîtrisé. D’un autre côté, il peut aussi couper toute communication quand il se manifeste par le blocage ou le silence.

Tout dépend de notre propre fonctionnement face au conflit :
* Je peux le fuir et être terrifié rien qu’à l’idée d’un conflit, car il est vécu comme une violence (Ascendant Poissons, Cancer). Ainsi, si je fuis le conflit, je vais avoir beaucoup de difficultés à fonctionner avec quelqu’un qui l’utilise régulièrement comme mode de communication.
* Je peux aimer le conflit et l’utiliser pour m’exprimer et m’affirmer sans aucune difficulté (Ascendant Bélier, Scorpion ou Verseau),
* Je peux utiliser le conflit comme système de défense systématique même lorsqu’il n’y a aucune « attaque » à l’horizon (Ascendant Scorpion),
* Je peux être neutre vis-à-vis du conflit : je ne le cherche pas et ne l’évite pas non plus (Ascendant Balance).

En tant qu’individu, nous avons tous notre propre vision du monde, notre perception de celui-ci. Il va refléter nos valeurs, notre manière d’entendre, de comprendre, de ressentir les choses, notre comportement. Et souvent notre vision du monde se heurte à celle des autres.

Alors comment faire ? Comment sortir de cette dualité conflictuelle ?

Le conflit est une sorte de jeu relationnel. Comme tout jeu relationnel, il peut s’alimenter, et peut s’apparenter à un piège. On peut refuser de jouer.
A partir de là, un nouveau mode de fonctionnement commun à tous peut être défini, en toute transparence. Toute activité d’un individu produit des effets sur le groupe.

Exercices

-Un peu d’introspection ne fait jamais de mal. Prenez quelques minutes pour vous demander en toute objectivité ce que vos collègues pensent de vous. Listez les adjectifs positifs ou négatifs qui vous viennent à l’esprit. Vous pourrez ainsi corriger plus facilement ce qui dans votre attitude nuit à l’esprit d’équipe.
-Imaginez qu’à la fin de chaque journée, quelqu’un vous passe une vidéo de vous-même. Vous verriez probablement que vous faites vous-même toutes ces choses pour lesquelles vous critiquez tous ceux qui vous agacent dans la vie, tous ceux sur lesquels vous portez des jugements.

« Quand nous voulons dire « non » à la situation dans laquelle nous sommes, c’est parfait de dire « non » ; mais quand nous en faisons tout un plat au point d’être prêt à dégainer notre épée pour trancher la tête de quelqu’un, cette sorte de résistance à la vie, c’est l’enfer. »- Pema Chödrön, Entrer en amitié avec soi-même.

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>