News

Suivi de santé : quand la médecine devient électronique

De nos jours, alors que les dispositifs de suivi de la forme physique se généralisent, la plupart de gens ne veulent pas seulement compter les calories ou les pas, mais aussi en savoir davantage au sujet de leur état de santé. Lifestone, une jeune entreprise de bien-être établie à Boston, a mis au point un dispositif de suivi de santé, révolutionnaire et portable, conçu pour mesurer vos signes vitaux, tels que la température du corps, la pression sanguine (avec un manchon amovible breveté), l’oxymétrie, l’électrocardiogramme, le taux de respiration et la fréquence cardiaque, et dispose d’un stéthoscope accessoire permettant d’entendre et d’enregistrer de manière efficace et précise les sons provenant du cœur et des poumons.

Lifestone: the world's most intelligent, all-in-one health tracker. (PRNewsFoto/Lifestone)

Lifestone: the world’s most intelligent, all-in-one health tracker. (PRNewsFoto/Lifestone)

De format poche, le Lifestone, un dispositif révolutionnaire de suivi de la santé, permet de mesurer et de suivre votre état de votre bien-être en quelques secondes. Il fait tout ce travail tout en conservant un facteur de forme qui fait qu’il se tient facilement dans une poche. La polyvalence du Lifestone permet à des gens de partager avec leurs proches leurs données personnelles sur la santé, comme la pression artérielle quotidienne, ou d’envoyer à leur médecin, depuis une appli, des messages avec l’électrocardiogramme et d’autres mesures, sans sortir de chez eux.

Suivi de santé quotidien, quelles conséquences ?

Au premier abord, on ne peut que se réjouir de cette avancée technologique. Plus besoin d’aller chez le médecin pour vérifier une tension trop haute ou trop basse, ou pour s’assurer que le coeur va bien. L’intervention médicale rapide et salutaire est ainsi plus accessible. Pour toutes les personnes souffrant de pathologies sérieuses, un tel outil peut être rassurant.

Cependant, après le pistage de nos dépenses et déplacements (via les cartes bleues), de nos goûts (via les algorithmes de Google), de nos activités quotidiennes (via les réseaux sociaux), et j’en passe, le suivi de santé quotidien par voie numérique pourrait bien entraîner aussi le pistage de notre état de santé.

Quand on sait que le piratage informatique est en passe de devenir le numéro un de la criminalité dans le monde, on peut se faire du souci. Des personnes mal intentionnées (ou tout simplement votre patron) qui auraient connaissance du moindre de vos battements cardiaques, ça peut donner quoi ?

Cela peut engendrer de la discrimination à l’embauche par exemple. Si les assureurs parviennent à capter de telles informations (tout se monnaye en ce bas monde), imaginez les conséquences sur votre vie. On peut également songer à des formes de manipulation ou de chantage.

Sans tomber dans la paranoïa, il semble que le tout numérique soit une autoroute pour les scélérats en tous genres. La vie privée a ceci de précieux qu’elle nous octroie une certaine liberté. Si demain employeurs, assureurs, organismes gouvernementaux et autres ont accès à votre compte en banque, à vos connexions, à vos données de santé, ils vous tiennent dans le creux de leur main. Une main qui peut se refermer et vous broyer.

Pour vous en convaincre, visionnez donc le film d’anticipation Bienvenue à Gattaca. Le monde qui y est décrit pourrait bien être celui de demain…

Partagez et likez !
Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous aimez notre magazine ? Abonnez-vous !