Livres

Tour de France des alternatives

En ces temps pré-électoraux et après le succès gigantesque du film documentaire Demain, il semble opportun de rappeler l’existence du petit livre d’Emmanuel Daniel, intitulé « Le tour de France des alternatives ». Edité par le Seuil et Reporterre, l’ouvrage présente douze expériences alternatives mises en place en France ces dernières années. Celles-ci concernent aussi bien la monnaie que l’éducation, l’agriculture que la technologie. La seconde partie du livre analyse les enjeux de ces utopies concrètes.

alternatives

De nombreuses alternatives voient le jour

On l’entend, on le sait ou on le soupçonne : notre système actuel est à bout de souffle. Tant sur le plan économique que social, écologique qu’humain, l’urgence d’un changement global ne fait plus de doute. Mais on se demande souvent comment s’y prendre, ce qu’il faut faire, pour qui voter…

Certains n’ont pas attendu que ces changements viennent des pouvoirs publics. Ils ont réinventé, à de petites échelles, le fonctionnement de leur vie quotidienne. Des actions collectives qui changent à la fois la vision du monde et la manière d’y vivre. Des alternatives souvent efficaces qui démontrent que la fatalité n’existe pas.

Dans le documentaire Demain, les réalisateurs montraient des exemples de ces alternatives à travers le monde : Islande, Danemark, USA, Inde, Angleterre… Mais Emmanuel Daniel prouve, dès 2014 (date de parution du livre) que tout ceci existe déjà en France.

« Les projets alternatifs présentés ici sont des petits bouts d’utopie. Ils nous permettent d’entrevoir un monde coopératif, démocratique, partageur, respectueux de la nature : il n’existe pas encore, mais il est en train de naître. Partout en France des centaines de milliers de personnes sont en train de rompre avec le vieux monde et de poser les bases de celui qui pourrait le remplacer. Ils prouvent que le capitalisme n’est pas un horizon indépassable et qu’il est possible de s’alimenter, de produire, d’éduquer les enfants, d’habiter et de faire de la politique autrement. Pendant mon voyage, je me suis forgé une conviction : ces projets qui émergent sur des territoires et dans des domaines variés ne sont pas une simple addition d’alternatives, mais bien un mouvement qui traverse le coeur de notre société » écrit l’auteur en préambule de la seconde partie.

alternatives

 Quelques expériences alternatives

L’ouvrage présente en détails chacune de ces douze « utopies ». En voici quelques-unes :

* Les habitants de Vandoncourt, dans le Doubs, ont décidé d’investir la démocratie participative : aucune décision municipale ne se prend sans l’accord des citoyens. Ils ont le droit de prendre la parole lors du conseil municipal, alors que c’est interdit partout ailleurs.

* Depuis 2011, les habitants de l’agglomération toulousaine peuvent utiliser les sols en plus des euros. Il s’agit d’une monnaie locale citoyenne qui a pour vocation de relocaliser les échanges, d’insuffler de l’éthique dans l’économie et de « permettre aux citoyens de se réapproprier la monnaie ». Les usagers peuvent utiliser cette monnaie pour payer les transports, acheter du pain, une séance chez le kiné ou encore aller au restaurant. Les adhérents sont incités à dépenser cette monnaie plutôt qu’à la thésauriser, ce qui dynamise l’économie locale.

* Une alternative au coût exorbitant de l’habitat a vu le jour dans la Drôme : une trentaine de personnes cohabitent dans un habitat participatif. Mutualisation des moyens et des idées permettent de substantielles économies, et évitent l’isolement. En plus, c’est écologique.

* A Mulhouse, l’association Technistub mutualise outils et connaissances pour réparer ou fabriquer n’importe quel objet électronique.

Depuis 2014, les initiatives alternatives explosent

Emmanuel Daniel ne s’était pas trompé en prédisant « un mouvement de fond » quand il a entamé son « tour de France des alternatives » en 2012. Partout les citoyens se mobilisent, ainsi qu’en témoigne le succès des différentes éditions d’Alternatiba, ou les multiples témoignages d’expériences sur le site tourdefrancedesalternatives.fr

Il explique d’ailleurs dans son ouvrage qu’une étude publiée par l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe) indique que « 88 % des Français pensent aujourd’hui que la société a besoin de se transformer profondément ».

alternatives

Il écrit : « Les utopies concrètes traduisent en actes un mouvement de fond qui n’est pas encore identifié et n’a pas conscience de lui-même. Cette dynamique prend sa source dans la contestation du vieux monde (…). « 

A l’instar de la Nature qui en hiver se prépare au printemps en toute discrétion, une nouvelle société semble ainsi émerger doucement, sans que nous le réalisions vraiment. Cette société solidaire, respectueuse de l’environnement et profondément éthique apparait pleine de promesses. A nous de décider si nous participerons à son avènement rapide…

Partagez et likez !
Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous aimez notre magazine ? Abonnez-vous !