Ballades / Non classé

3 jours à Berlin



La capitale allemande est mondialement connue pour être le temple de l’underground et de la musique électronique. Mais elle offre aussi à ceux qui ont abandonné le dancefloor quelques jolies ballades, une ambiance agréable et une bonne dose de culture. C’est pourquoi passer 3 jours à Berlin (ou plus) s’avère une expérience enrichissante à tous points de vue.

Se loger à Berlin

Si vous ne passez pas par Airbnb faute de parler couramment allemand ou anglais, vous trouverez de très bons hôtels à Berlin. Je recommande particulièrement l’Holiday Inn de l’Alexander Platz, pour sa situation centrale vraiment idéale, et son prix très raisonnable pour un 4 étoiles (à partir de 133 € la chambre). Le métro et plusieurs stations de bus sont à deux pas, de même que le grand centre commercial Alexa ; parfait pour acheter quelques souvenirs. Quant au service, il est évidemment à la hauteur des quatre étoiles.

Si vous préférez un hôtel de caractère, plutôt qu’une chaîne, alors réservez à l’Hôtel Indigo sur le fameux Ku’Damm, une artère commerçante équivalente aux Champs Elysées parisiens, en un peu moins chic. Vous y serez au calme et les chambres spacieuses peuvent être louées pour moins de 80 €.

Visiter Berlin en trois jours

Quels sont les incontournables de la capitale allemande ?

Tout d’abord, la célèbre Porte de Brandebourg (Brandenburger Tor), véritable symbole de la ville. D’inspiration athénienne, c’est le premier exemple d’architecture néo-classique dans la ville.

Porte de Brandebourg

Porte de Brandebourg

La foule s’y presse pour admirer le quadrige sculpté par Johann Gottfried Schadow, représentant la déesse de la Victoire conduisant son char tiré par quatre chevaux.

Elle se trouve au bout d’une longue avenue, elle aussi très connue : Unter den Linden. Parcourir cette avenue est incontournable lors d’une visite à Berlin car en chemin vous pourrez admirer la Spree (le fleuve qui traverse la ville d’est en ouest), mais aussi :

Une astuce pour les jours de pluie ou ceux qui ont du mal à marcher : prenez le bus n°100 sur Alexander platz, et prenez les places de devant à l’étage. Vous aurez une vue imprenable sur tous les bâtiments évoqués ci-dessus, sans vous fatiguer, pour moins de 2 €. Le bus vous amènera jusqu’à l’Eglise du Souvenir, à ne pas manquer également. Au passage, vous aurez admiré la Colonne de la Victoire, érigée entre 1865 et 1873 et qui  célèbre les succès remportés par la Prusse sur le Danemark en 1864 lors de la Guerre des Duchés, l’Empire austro-hongrois à Sadowa en 1866 et la France en 1870-1871 lors de la Guerre franco-prussienne. Bien entendu, il existe comme partout les bus à étages spécialement dédiés aux touristes (rouges), avec commentaires audio pré-enregistrés en neuf langues, mais il vous en coûtera alors 17 €.

Colonne de la Victoire à Berlin

Colonne de la Victoire à Berlin
copyright Libellules magazine

L’Eglise du Souvenir (sur le Ku’Damm) témoigne des violents bombardements subis par la ville de Berlin lors de la seconde guerre mondiale. Initialement, cette église fut consacrée au premier empereur d’Allemagne, Guillaume I. Elle commémorait aussi la victoire de la Prusse sur la France, en 1870. Mais après sa destruction partielle en 1943, il fut décidé par le Sénat de ne pas la reconstruire entièrement, afin de garder le souvenir des années terribles du XXe siècle. C’est pourquoi elle se nomme désormais l’église du souvenir.

eglise du souvenir berlin

Eglise du Souvenir à Berlin

Dans la thématique du souvenir, vous ne manquerez pas non plus le MUR, tombé en 1989, qui sépara pendant des décennies les deux Allemagnes. Sur une grande partie du mur (1,3 kms), conservée volontairement, 118 artistes de 21 pays sont venus réaliser la plus grande fresque à ciel ouvert du monde. On l’appelle désormais l’East Side Gallery. Ailleurs, en vous promenant ou au détour d’un trajet un taxi, vous verrez par endroits des tiges métalliques sortant du sol à intervalles réguliers : ce sont les vestiges du Mur.

Pendant vos trois jours à Berlin, vous aurez certainement envie de visiter un musée. Comment choisir ? Vous avez de la chance, il existe un périmètre dans lequel se concentrent 5 musées ! L’île au musées (Museuminsel) accueille le légendaire buste de Néfertiti et le Grand autel de Pergame – ainsi que cinq musées abritant des travaux de l’Égypte ancienne, de Byzance et de Berlin.

Les cinq musées de l’Île aux Musées sont :

  • Le Pergamonmuseum (Musée de Pergame) – le plus visité. Trois musées en un : collection d’antiquités avec des salles d’architecture et la rangée de sculptures, le Musée du Proche-Orient et le Musée d’art islamique, ainsi que la Salle du trésor proposant une vaste collection numismatique.
  • Le Musée de Bode -Collection de sculptures datant du début du Moyen-Age jusqu’au 18ème siècle
  • Le Neues Museum (Nouveau Musée) – Trésors du Musée égyptien et collection de papyrus du musée de préhistoire et de protohistoire et pièces de la collection d’antiquités dans une présentation innovante. Héberge aussi la « plus belle femme de Berlin » : Nefertiti.
  • L’Alte Nationalgalerie (Ancienne Galerie Nationale) -Une des plus belles collections de peintures et de sculptures du 19ème siècle
  • L’Altes Museum (Ancien Musée) – pour les amateurs d’Antiquité, notamment étrusques.

Mais si les vieilleries ne sont pas votre tasse de thé, sachez qu’il existe aussi à Berlin un musée de l’espionnage ! Dans la même veine, vous pourriez prendre plaisir à observer la ville depuis la célèbre tour de télévision qui domine largement la capitale allemande. 20171101_093522

Où sortir / Quels quartiers visiter à Berlin en trois jours ?

Berlin est une grande ville, c’est pourquoi vous ne pourrez voir que l’essentiel en trois jours. Je vous conseille particulièrement de faire un tour dans PrenzlauerBerg, au nord-est de la ville. Avec ses maisons cossues, ses boutiques très originales, ses nombreuses librairies et ses bars sympathiques, c’est un quartier très prisé qui saura vous charmer.

Le quartier de PrenzlauerBerg

Le quartier de PrenzlauerBerg

La jeunesse berlinoise alternative apprécie beaucoup ce quartier où vous trouverez également d’excellents restaurants. Pour une somme plutôt modique (15 € en moyenne), vous y dégusterez des cuisines du monde entier (restos italiens, chinois, français, etc) dans des ambiances toujours cosy. Pensez à laisser un pourboire (10 % environ), car en Allemagne c’est une institution.

Un bar très sympa à Prenzlauerberg

Un bar très sympa à Prenzlauerberg

Une bonne nouvelle pour les fumeurs : vous pourrez profiter de votre vice favori dans un bar, comme celui qui se trouve sur la Zionkirchstrasse (la rue de l’église de Zion, ça ne s’invente pas !) et qui se nomme Macke Prinz. Un endroit intimiste pour boire une bonne bière entre amis, accompagné par une musique électro soignée.

Pendant vos trois jours à Berlin, ne manquez pas non plus le quartier de Kreuzberg, véritable berceau de la culture punk outre-Rhin. On y trouve des bars branchés, des étudiants d’extrême gauche, des maisons closes, du street-art et tout ce que la ville offre de vision alternative et de contre-culture. C’est aussi le royaume des clubs. Attention cependant, une partie de ce quartier est très bourgeoise : ce n’est qu’autour de l’Oranienstrasse que vous trouverez ce Berlin irrévérencieux, tandis que les bourgeois se concentrent vers la Bergmannstrasse.

Enfin, le quartier de Friedrichshain fait lui aussi partie, comme les deux premiers, de cet ancien Berlin-Est que les artistes et étudiants ont investi pour leur donner une seconde jeunesse.

Alors, prêts pour un weekend de trois jours à Berlin ?

 

 

 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>